0 0
Read Time:1 Minute, 23 Second

LINDEPENDANT.SN-Après quasiment trois années de combat de salon, de plateaux de télévision, de réseaux sociaux, de rue et de tribunaux BBY n’a pas réussi à éliminer injustement et d’office l’opposant Ousmane Sonko.

Une bonne partie de l’administration dirigée par des politiciens opportunistes a souvent bafoué les règles élémentaires du respect des droits de Ousmane SONKO et de ses soutiens

Malgré les innombrables dossiers de justice collés à Sonko et aux cadres de PASTEF, malgré des arrestations arbitraires, des inculpations et même des assassinats lors de manifestations les conseillers juridiques du leader Sonko ont toujours continué à travailler et à mettre en place des stratégies pour que Sonko respecte la loi et que ses droits soient respectés.

L’histoire leur a donné raison aujourd’hui devant les tribunaux de Ziguinchor et de Dakar.
Depuis le début des parrainages la même rigueur est en marche que ce soit du côté du mandataire de Sonko ou de ses avocats. Ils déroulent et respectent tout ce que les lois électorales exigent.

Ainsi Même si les services du Ministère de l’intérieur et les organismes de régularisation du processus électoral refusent d’exécuter les décisions de justice favorables à OUSMAME SONKO. Son dossier de candidature sera déposé et examiné par le conseil constitutionnel qui après constat du banditisme d’Etat validera sa candidature à l’image des tribunaux de Ziguinchor et de Dakar.

Par conséquent, les patriotes doivent continué l’excellent travail de terrain pour que tous les militants puissent disposer de leur cartes d’électeurs, pour qu’en février 2024, ils puissent participer à l’élection et voter pour leur leader Ousmane Sonko.

Dr Mamadou Cissé

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *