0 0
Read Time:2 Minute, 47 Second

L’Indépendant.sn– Ce jeudi 5 octobre 2023, vers 13 heures, au sein du ministère, le ministre de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique Me Moussa Bocar Thiam, a reçu une délégation de TikTok pour entamer des discussions afin d’aboutir à des propositions concrètes pour un meilleur contrôle de TikTok au Sénégal. il a profité de l’occasion pour poser ses exigences et en même rassurer les jeunes influenceurs de la plateforme, pour des rémunérations futur.

 

Selon lui, la suspension de TikTok reste en vigueur au Sénégal, c’est la raison de cette rencontre pour discuter sur les conditions, parceque en temps que Etat, nous allons prendre toutes les dispositions nécessaires pour la bien être des populations et la stabilité du pays quelques choix le point du plateforme.

 

« C’est une situation malheureuse parce que le principe, c’est la liberté d’usage de ces plateformes. Nous constatons à travers ces plateformes des personnes malveillantes y véhiculent des faux messages, mais également des propos subversifs des images qui menacent très sérieusement la sécurité et la paix pays…», a déclaré le ministre de la Communication, des télécommunications et de l’économie numérique, Me Moussa Bocar Thiam.

 

Moussa Bocar Thiam indique que: « il y a même des lives dans lesquels nous voyons des personnes incitées des Sénégalais à l’insurrection à commettre des infractions réprimées par la loi. C’est la raison pour laquelle l’Etat du Sénégal a pris la décision de suspendre l’application TikTok au Sénégal ». avant d’ajouter que: « Nos échanges vont continuer. C’est que d’abord, il faut que la Plateforme puisse garantir des points focaux des points contacts, qui permettent de manière officielle chaque fois qu’il y ait des contenus des faux comptes ou des utilisateurs dont le seul but est de trouble l’ordre public de supprimer qu’on ait un mécanisme efficace qui permettent de supprimer ces comptes ou de mettre fin à ces comptes subversifs », a-t-il soutenu.

 

Moussa Bocar exige que cette plateforme, qui est une multinationale, puisse avoir une représentation ici au niveau de notre pays. Il a également fait savoir comment cette plateforme développe ces algorithmes et poser la question des données. « Nos millions de données sont partagées à travers la plate-forme qu’on puisse nous garantir que ces données-là sont sauvegardées de manière étanche, que ces données ne soient pas utilisées pour d’autres applications sans l’aval de l’usager. Dès lors que ces plateformes ont des effets sur notre pays, l’Etat du Sénégal prendra toutes ses responsabilités. On mettra en place des canevas qui permettront à l’Etat du Sénégal d’agir sur ces plateformes de sauvegarder la paix publique, nos valeurs et de sauvegarder notre éthique. C’est un point fondamental exigé par le Président Macky Sall. Nous allons étendre pour essayer d’encadrer ces plateformes ».

 

Pour rappel, l’application TikTok a été suspendue au Sénégal depuis juillet 2023 en raison de la diffusion présumée de messages « haineux et subversifs » qui menaceraient la stabilité du pays. Le ministre annonce que la discussion a commencé et nous verrons si nous arrivons à un accord global écrit et signé engagement de toutes les parties en ce moment-là la restriction pourrait être levée.  » la question de la rémunération de nos nombreux jeunes qui sont dans le plateforme avec beaucoup de vue puissent avoir leur gagné pain comme s’est dans les autres pays… » a-t-il conclu.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *