0 0
Read Time:4 Minute, 21 Second

L’Indépendant.sn– Le Ministre du Pétrole et des Energies, Mme Aïssatou Sophie GLADIMA et le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis à Dakar, Jonathan FISCHER, ont procédé, ce jeudi 5 octobre 2023, à l’ouverture officielle de l’atelier portant 2° revue de la Feuille de Route Electricité du Sénégal. Les travaux se sont tenus à l’hôtel Radisson-Blu de Dakar, en présence de M. Diatourou NDIAYE, Ministre, Secrétaire Général adjoint de la Présidence de la République et Président du Conseil de Surveillance du MCA-Sénégal II.

La Feuille de Route Electricité du Sénégal est élaborée dans le cadre de la mise en œuvre du Compact d’Electricité de la Millenium Challenge Corporation (MCC Senegal Power Compact), qui est une initiative conjointe des États-Unis et du Sénégal visant à fournir une électricité fiable à la population sénégalaise. Cette revue, à l’instar de la première tenue en 2022, permet au Gouvernement du Sénégal et à l’ensemble des acteurs du secteur, des partenaires au développement, du secteur privé, des associations de consommateurs, de discuter et échanger sur les acquis et leçons apprises de la mise en œuvre de la Feuille de route électricité pour la période 2022-2023. Selon Aissatou Sophie GLADIMA, Ministre du Pétrole et des Energies, «cet exercice de revue, au-delà du respect des termes de l’Accord International signés entre nos deux pays, constitue une manifestation de la volonté du Sénégal à promouvoir la culture de l’évaluation dans la gestion de nos programmes. Il est donc attendu de ce processus que nous puissions mesurer les résultats, consolider les acquis, rectifier au besoin pour avancer dans les délais et dans l’optique d’atteindre les importants objectifs fixés par Son Excellence Monsieur le Président de la République Macky SALL. ».

 

A en croire également à l’autorité, le Président de la République accorde une importance capitale au secteur de l’Énergie, pilier de l’émergence et soutien incontournable à la croissance économique et à la réduction des inégalités sociales et territoriales.

« C’est pourquoi, le Gouvernement vise un accès universel à l’électricité en 2025 et une capacité de production de 3 000 MW à l’horizon 2035, à des coûts abordables. Mesdames, Messieurs, Après deux années de mise en œuvre du Compact, il est important dans le processus d’exécution de la Stratégie Électricité 2035, de faire cette revue. Elle constitue le bilan de la mise en œuvre et le « réajustement » éventuel du Plan d’Actions de la Feuille de Route. Cette évaluation sectorielle devra être inclusive et bâtie sur des données probantes. De manière spécifique, il s’agira d’évaluer au plan qualitatif et quantitatif le niveau de réalisation des activités du Plan d’Actions 2019-2024 qui marque le 1er jalon de la Feuille de route… », a déclaré Mme Aissatou Sophie GLADIMA, Ministre du Pétrole et des Energies.

 

 

Chargé d’Affaires de l’Ambassade des États-Unis à Dakar, M. Jonathan Fischer a magnifié un travail solidaire et complémentaire. «  Nous avons travaillé ensemble pour promouvoir la paix et la sécurité, renforcer la santé publique, et améliorer les résultats scolaires du peuple sénégalais. Et, depuis plus de soixante ans, nous avons créé ensemble des relations et des liens économiques qui nous ont amenés à ce partenariat fructueux que nous célébrons

aujourd’hui. Les 550 millions de dollars que le gouvernement américain a mis à la disposition du MCC Senegal Power Compact, auxquels s’ajoutent 50 millions de dollars du gouvernement sénégalais, représentent une étape importante de notre partenariat.

Le caractère ambitieux de ce compact étalé sur (5) cinq ans, ainsi que le travail acharné de nos deux gouvernements, reflètent notre engagement mutuel et indéfectible pour réduire la pauvreté au Sénégal, en favorisant une croissance économique durable. Je suis extrêmement fier aujourd’hui de participer à cet effort… », a indiqué l’autorité.

 

A ce stade, Mme le ministre Aissatou Sophie gladima souligne que depuis l’accession de Son excellence le Président de la République Macky SALL au pouvoir, le Sénégal a enregistré des avancées notables dans le secteur. C’est ainsi qu’on peut noter : le relèvement du taux d’accès national à l’électricité évalué à 85,5 % en 2022, dont 97 % en milieu urbain et 60 % en milieu rural, l’augmentation des capacités de production portées à 1789 MW en 2022. Les travaux exécutés avec l’appui du MCC et de la Banque mondiale pour rendre effectif la séparation comptable de Senelec font également partie de ce registre des actions menées.

 

 » J’apprécie à sa juste valeur, l’engagement sans cesse démontré, aux côtés de mon département, pour mener à bien les études et formations engagées par MCA-SENEGAL. II réside dans le cadre du Compact, sur financement de MCC, pour renforcer le pilotage et la planification du secteur, la régulation des activités de production, le stockage, le transport et distribution d’électricité et pour améliorer les performances financières et technique des opérateurs. J’attacherai toute l’importance requise à l’exécution des recommandations issues de cet exercice. C’est sur cette note d’espoir et en souhaitant pleins succès à vos travaux que je déclare ouvert, l’Atelier de haut niveau portant sur  » la revue annuelle de la Feuille de Route Stratégie Electricité à l’horizon 2035″, » a-t-elle conclue.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *