0 0
Read Time:4 Minute, 11 Second

LINDEPENDANT.SN-Le chef de l’Etat, Macky Sall, a présidé, samedi à Diamniadio, la deuxième édition de la Journée nationale des Daara.
Dans son allocution, il a, d’emblée, déclaré que ‘’la Journée nationale des Daara est un moment solennel de retrouvailles, de partage, de réflexion, de dialogue et de communion, rassemblant l’ensemble des parties prenantes, venues de toutes les régions du Sénégal, sous les prières ferventes et la bienveillante orientation de nos éminents guides religieux’’.

Selon lui, ‘’en tant que cadre d’éducation et de formation, le Daara est un repère, qui véhicule des valeurs et codes de conduite de référence, ancrés dans les enseignements du Saint Coran et de la Sunna du Prophète Muhammad (PSL). Le Daara exerce un impact significatif sur les mutations socioculturelles au Sénégal. Car il a joué un rôle prépondérant et continue de participer à la promotion de la coopération et du dialogue entre les différentes cultures’’.
Dès lors, macky Sall souligne que ‘’le Daara mérite, plus que par le passé, une attention particulière en tant qu’instrument de cohésion à renforcer dans le cadre du Sénégal Emergent’’.
‘’Je tiens à saluer les efforts des Khalifes généraux et de tous ceux qui œuvrent inlassablement pour sauvegarder fondamentaux des Daara tout en améliorant les conditions de vie et d’éducation des Ndongo-Daara’’, a-t-il ajouté.
A l’en croire, à travers la création du Bureau d’Assistance aux Daaras et aux diplômés de l’Enseignement Arabe (BADEA), l’institutionnalisation de la Journée nationale des Daara et l’instauration du Grand Prix international pour le Récital du Saint Coran, il a voulu renforcer, ‘’de façon qualitative et significative, les actions de l’État visant à améliorer les conditions de vie dans les Daara’’.
D’après le président de la République, ‘’depuis 2012, l’État du Sénégal, avec le concours des partenaires au développement, a mis en place des projets et programmes d’envergure nationale, représentant un investissement global de plus de 25 milliards FCFA’’.
‘’Sous ce rapport, il me plaît d’informer que la mise en œuvre des mesures prises l’année dernière a engendré des résultats fort appréciables. En effet, les efforts consentis, ont abouti à la construction de 78 daara modernes dans plusieurs régions et la réhabilitation de 99 autres daara qui étaient déjà fonctionnels.
Parallèlement, l’accompagnement de 603 daara, y compris des daara préscolaires, a permis de relever sensiblement le niveau de vie scolaire de 33 880 bénéficiaires directs en accès et en qualité. Toujours dans le souci d’améliorer l’offre d’éducation dans les daara, le Ministère de l’Education nationale pilote l’opérationnalisation d’un curriculum des daara modernes (CDM) en fournissant divers supports et manuels pédagogiques, mais aussi des exemplaires du Saint Coran’’, indique le chef de l’Etat.
Toujours selon Macky Sall, ‘’l’État a procédé au recrutement et à la formation de 665 prestataires de services pour les daara. La problématique de la gestion des Daara a connu des avancées significatives avec la signature d’un accord-cadre pour la promotion des daara, soutenu par un projet de loi portant statut du daara au Sénégal (en instance). Dans une perspective prometteuse, la direction nationale des Daara, issue des avancées de la première édition de cette journée, a déjà entamé l’élaboration d’un document d’orientation pour moderniser les Daara’’.
Le recrutement de 650 maîtres coraniques dans la fonction publique d’ici la fin de l’année 2023, avec plus des 2/3 déjà bénéficiaires de salaires, une subvention (évolutive) annuelle de six (6) milliards d FCFA accordée, dont un milliard spécifiquement dédié à une dotation en riz, l’enrôlement annuel au programme national de Couverture maladie universelle de 100 000 «Ndongo Daara» (enfants talibés) ainsi que 10 000 maîtres coraniques et leurs familles (1 conjoint et 2 enfants) et 700 «Ndeyou Daara» (marraines), font également partie des efforts consentis par l’Etat en faveur des Daara.
Le chef de l’Etat relève aussi que ‘’le 3FPT a financé à hauteur de 622 592 147 F CFA la formation de 1732 personnes sur la période de 2021 à 2023 dans des filières porteuses telles que la couture, la pâtisserie, la plomberie, l’électricité bâtiment, l’installation de panneaux solaire, le câblage de fibre optique, l’infographie, l’électromécanique, l’horticulture, la transformation des fruits et légumes et le maraîchage’’.
Le Sénégal remporte le Prix international Macky Sall pour le récital du Saint Coran
Il faut signaler que Ndeye Bousso Diattara est la lauréate du “Grand prix international Macky Sall pour le récital du Saint Coran’’. Originaire de Touba, elle a été récompensée à hauteur de 20 millions de FCFA. Ibrahima Sow de la Côte d’Ivoire et Maimouna Baldé du Nigéria complètent le podium.
Au total, le président de la République a offert 59 millions de FCFA aux participants au concours susnommé.
A signaler que Macky Sall a tressé des lauriers au ministre de l’Education nationale, Cheikh Oumar Anne, pour le travail accompli en faveur de la communauté des Daara ainsi que pour la réussite de l’organisation qui a été impeccable.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *