0 0
Read Time:5 Minute, 45 Second

LINDEPENDANT.SN-In extenso, l’intégralité du discours du président de la République, Macky Sall

Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation,
Mesdames Messieurs les Ministres,
Excellences, Mesdames, messieurs les Ambassadeurs, Mesdames et Messieurs les membres de Corps Constitués,
Monsieur le Président de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal,
Monsieur le Secrétaire Perpétuel,
Mesdames et Messieurs les Membres de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal,
Mesdames, Messieurs les Recteurs,
Mesdames, messieurs les Directeurs généraux, Directeurs et responsables d’établissements d’enseignement supérieur et de recherche,
Mesdames, Messieurs les membres de la Société des Amis de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal,
Mesdames, Messieurs les membres de la Communauté scientifique nationale,
Mesdames, messieurs les représentants du secteur privé,
Honorables invités,
Mesdames et Messieurs.

Je me réjouis d’être avec vous, ce matin, à l’occasion de la séance académique solennelle 2024de l’Académie nationale des Sciences et Techniques du Sénégal.

Cette cérémonie majeure de l’agenda républicain, demeure un moment privilégié d’échanges enrichissants avec les plus éminents membres de la grande communauté scientifique nationale et internationale.

Je salue la présence de nombreuses académies de pays amis, représentées par d’éminents spécialistes dans divers domaines de la connaissance humaine.

Je félicite le Président et l’ensemble des membres de l’Académie nationale des sciences et techniques pour leur dynamisme, le travail de référence réalisé, et leur contribution remarquable à la réflexion libre et créative, notamment sur des thématiques d’actualités dont la portée n’échappe à aucune nation, ni région du monde.
C’est le cas de votre thème d’aujourd’hui : intelligence artificielle (IA) : enjeux éthiques et défis humains.

Les enseignements de notre rencontre, devraient permettre de mieux cerner les aspects liés à la responsabilité, la transparence et l’impact social de l’IA pour garantir un développement éthique de cette technologie.
Monsieur le Président de l’Académie, académiciens d’ici et d’ailleurs,

Par l’allocution introductive –je dirai magistrale et exhaustive qui nous a été servie -vous nous avez brillamment informé sur l’intelligence artificielle et invité à regarder la problématique dans toutes ses dimensions. C’est dire que ma présence à cette cérémonie marque encore une fois mon attachement à l’académie des sciences, mais aussi l’importance que le Sénégal accorde aux questions liées aux sciences, aux technologies et, surtout, à la révolution numérique qui a fondamentalement et considérablement transformé notre manière de vivre, de travailler et d’interagir.

Comme Vous le savez, l’IA, s’érige comme la locomotive du secteur numérique et de la transformation de nos sociétés.

L’intelligence artificielle et ses applications, suscitent à la fois d’immenses espoirs, mais aussi des inquiétudes légitimes liées à leurs développement et utilisation non encadrés.

Les opportunités qu’elles offrent, les bénéfices qu’elles génèrent sont déjà considérables et perceptibles dans tous les secteurs de la vie économique, sociale et culturelle.

Toutefois, il est essentiel d’évaluer et de surveiller en permanence, les aspects éthiques, la transparence et les impacts sociaux pour garantir son utilisation responsable et bénéfique à tous.

Conscient de cette dualité, le Sénégal s’inscrit dans une démarche de promotion, d’encadrement et d’optimisation (des effets)de l’intelligence artificielle, dans un esprit vigilant de consolidation de notre souveraineté numérique.

C’est ainsi que l’Etat a entamé, sous le pilotage technique du Ministère de la Communication, des Télécommunications et du Numérique,la finalisation des travaux d’élaboration d’une Stratégie nationale sur les Données (SND) et d’une Stratégie nationale sur l’Intelligence Artificielle (SNIA).

La SNIArepose sur la vision d’une « IA éthique et de confiance au Sénégal, catalyseur de la créativité (notamment des jeunes)» afin de mieux préparer le Sénégal à jouer un rôle majeur dans cette révolution SCIENTIFIQUE ET INSDUSTRIELLE de dernière génération qui s’impose.

Cette stratégie nationale de l’IA, est structurée autour de six (6) orientations stratégiques :
1. Promouvoir 100.000 talents en IA d’ici 2028(la formation à l’IA au Sénégal doit rayonner) ;
2. Bâtir un écosystème IA dynamique (programme de soutien, du laboratoire à la commercialisation) ;
3. Constituer un cluster national IA(l’équipe nationale IA du Sénégal)
4. Renforcer les Alliances régionales et internationales(le Sénégal solidaire)
5. Faire de l’IA l’affaire de tous les Sénégalais(programme national de sensibilisation)
6. Mettre en place une Gouvernance pour une IA éthique et de confiance(cadre juridique, pilotage et régulation).

Ainsi, la feuille de route IA identifie une série d’actions prioritaires dont le coût de la mise en œuvre au cours des deux (2) prochaines années est estimé à7 milliards de FCFA.

L’Etat a également pris des initiatives visant à créer un environnement propice à l’innovation et à soutenir les startups technologiques.

Nous avons déjà impulsé plusieurs actions visant à encourager la recherche, l’innovation et l’application de technologies basées sur l’Intelligence Artificielle parmi lesquelles :

– la mise en place de programmes éducatifs pour sensibiliser et former les étudiants et professionnels aux concepts de l’IA ;

– la créationde Centresde recherches innovants ;

– le développement de Startups Technologiques proposant des solutions innovantes dans des secteurs tels que la santé, l’agriculture, l’éducation, et la gestion des ressources naturelles.

Nos efforts en matière de recherche se poursuivront, car nous restons convaincus que la solution des difficultés auxquelles nous sommes régulièrement confrontés passera, aussi, par une bonne maîtrise des technologies les plus élaborées en matière d’Intelligence artificielle et de Systèmes intelligents, ainsi que par la mobilisation adaptée de ressources à la hauteur des défis et enjeux.

Monsieur le Président de l’Académie,

J’ai bien noté votre projet de création d’une chaire interuniversitaire sur « l’intelligence artificielle et la souveraineté numérique » pour servir de cadre scientifique et opérationnel à vos contributions.

L’Etat sera à vos côtés pour vous accompagner dans la réalisation de ce projet précurseur, en vous allouant, à partir de 2024,une dotation initiale d’un montant de deux cent millions.

Je demande également au Gouvernement, au Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation notamment, de renforcer les ressources budgétaires allouées à l’Académie, mais surtout de travailler à l’édification rapide d’un Siège moderne et fonctionnel pour cette prestigieuse Institution scientifique et technique.

Je saisis l’occasion de cette séance, pour féliciter et remercier toute la communauté universitaire et scientifique du Sénégal, dont l’engagement historique exemplaire, à travers toutes les générations, a fortement contribué au développement système éducatif dans sa globalité, mais également renforcé la marche résolue du Sénégal vers l’émergence à l’horizon 2035.

Monsieur le Président de l’Académie,
Chers académiciens,

En vous réitérant toutes mes félicitations et mon soutien, je déclare ouverte, la Séance académique solennelle 2024 de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal sur « l’Intelligence artificielle : enjeux éthiques et défis humains ».

Je vous remercie de votre attention.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *