0 0
Read Time:2 Minute, 21 Second
LINDEPENDANT.SN-Après la sortie du département d’état américain qui s’est particulièrement alarmé sur des informations selon lesquelles les forces de sécurité ont expulsé par la force une partie de l’opposition parlementaire qui s’était dressée lundi passé contre le vote du projet de loi portant report de l’élection présidentielle du 25 février, la réaction des députés du pds membres du groupe parlementaire démocratie liberté et changement ne s’est pas fait attendre.
 
Les libéraux ont apporté la réplique au département d’état américain qui juge le vote de l’Assemblée nationale illégitime et demande au gouvernement du Sénégal d’organiser l’élection présidentielle conformément à la Constitution et aux lois électorales: » A la suite du communiqué de presse du porte-parole du Département d’Etat américain, les députés PDS du Groupe parlementaire Liberté – Démocratie et Changement tiennent à apporter devant l’opinion nationale et internationale les précisions suivantes: Les députés du PDS informent que le communiqué du porte-parole du Département d’Etat américain repose sur plusieurs erreurs. » lit-on dans le communiqué parvenu à la rédaction du journal l’indépendant.
Les partisans de Karim Wade accusent le département d’état américain d’avoir déformé la réalité des faits et rappellent que l’assemblée est dépositaire de la souveraineté nationale: » Suivant la Constitution de la République du Sénégal, toutes les lois sont votées par l’Assemblée nationale, souveraine en sa qualité de dépositaire de la souveraineté nationale. La souveraineté nationale, selon la Constitution (article 3), appartient au peuple sénégalais, qui l’exerce par la voix de ses représentants. Par ailleurs, le communiqué du  porte-parole du Département d’Etat américain déforme la réalité des faits au sujet de l’intervention de la gendarmerie nationale qui a fait sortir certains députés lors du vote de la loi. »
Dans la même foulée, les députés du parti démocratique sénégalais justifient l’application de l’article 53 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale le jour du vote: » En effet, les chaines de télévision ont retransmis, en direct, l’attitude de quelques députés opposés à la proposition de loi, qui ont tenté de bloquer la procédure de vote par une opposition physique en montant sur le perchoir de l’Assemblée. L’article 53 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale autorise le Président de cette institution à recourir à la force publique pour mettre fin à tout dysfonctionnement et permettre la poursuite des travaux. »
En conclusion, les libéraux soulignent que la loi portant report de l’élection validée par le parlement est plus que légitime: » La loi constitutionnelle qui reporte l’élection présidentielle ne souffre d’aucune illégalité. Elle est parfaitement légitime, contrairement à ce que prétend la déclaration du  porte-parole du Département d’Etat américain, qui, sans doute, au moment de la rédaction et de la publication de son communiqué, ne disposait pas de toutes les information. »
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *