0 0
Read Time:3 Minute, 27 Second

L’Indépendant.sn– Le Collectif Interministériel des Agents de l’Administration Sénégalaise (ClAAS) a tenu un point de presse, ce jeudi 08 nombre 2023 à la CNTS pour dénoncer la discrimination et réclame la généralisation de indemnités de logements. il a dressé un plan d’action qui commence à partir de demain vendredi 10 novembre avec un port de brassards rouges, lundi 13 novembre une tournée est programmée et à partir du 30 novembre 2023, il ménage de paralysé l’administration sénégalais si rien n’est fait.

 

 » Il est regrettable de constater une certaine discrimination entre les différents corps dans le cadre de la reconnaissance et du reclassement des diplômes, mais aussi une discrimination entre les agents fonctionnaires et décisionnaires, surtout sur les traitements salariaux et indemnitaires des agents de l’administration. Concernant la reconnaissance et le reclassement des diplômes, nous nous réjouissons de la diligence apportée par le Ministre de l’Enseignement supérieur qui a signé une vingtaine d’habilitation qui devraient, en principe, résorber la longue liste des agents en attente de reclassement.  Cependant, ces habilitations ne prennent effet qu’à partir de 2021 alors que la plupart des diplômes concernés datent bien avant. Par conséquent, nous demandons la signature de toutes les habilitations en instance ainsi que la rétroactivité à la date de dépôt de la demande. En plus, nous invitons le gouvernement du Sénégal à travers le Ministère de la Fonction Publique d’accélérer le projet de décret qui doit supprimer le statut des décisionnaires pour que désormais on parle plus d’agent fonctionnaire ou décisionnaire dans l’administration comme l’a bien défendu le Ministre Gallo BA, en novembre 2021 devant les députés… » a déclaré Oumar Dramé, SG du collectif.

 

 

il ajoute que  » le collectif constate une discrimination flagrante dans l’octroi de l’indemnité de logement. Il nous est difficile d’accepter que sur les 170.000 travailleurs de la fonction publique, 140.000 en bénéficient alors que les 30.000 agents qui réalisent le gros du travail sont laissés en rade. Cette injustice que nous subissons, au sein d’une même administration, est incompréhensible, inconcevable et inacceptable. C’est dans ce même sillage que le Ministre des Finances, M. Moustapha BA, au cours de l’audience qu’il nous avait accordée en mars 2023, soulignait l’impossibilité de nous octroyer cette indemnité en 2023, car n’étant pas budgétisée. Cependant, avec les perspectives économiques du Sénégal en 2024, cette indemnité serait possible. Il faut magnifier l’esprit d’ouverture du Ministre et sa sensibilité à améliorer les conditions de travail des agents de l’administration. Nous lui demandons d’accéder à la requête du collectif… »

 

Au demeurant, le collectif compte se battre pour bénéficier de cette indemnité, au même titre que la majorité des agents de l’administration. Ainsi, le plan d’action, ci-après, a été élaboré pour exiger la généralisation de l’indemnité de logement.

 

 

Nous allons débuter le vendredi 10 novembre 2023 par une journée d’information et de sensibilisation des travailleurs des 18 ministères qui composent le collectif. Ce travail va donner l’occasion aux leaders interministériels de faire le tour des bureaux pour sensibiliser les travailleurs sur l’importance des plans d’action que nous comptons dérouler. Le lundi 13 novembre 2023, nous allons organiser 96 heures de port de brassards rouges dans toute l’administration sur l’étendue du territoire national. Durant ces 5 jours, tous les travailleurs membres du collectif devront arborer des brassards rouges. Il est aussi demandé aux travailleurs de se rassembler devant les ministères et les services pendant 10 à 15 minutes pour faire des déclarations concernant notre lutte. Le jeudi 23 novembre 2023, il sera organisé la marche nationale du collectif. Pour la réussite de la marche, on s’est fixé un objectif de mobilisation de plus de 1000 personnes. Les travailleurs au niveau central et déconcentré prendront part à cette importante manifestation. Le 30 novembre 2023, une grève totale de 48 h sera déclenchée. L’objectif est de paralyser toutes les activités dans les 18 ministères concernés.  Cependant, « nous sommes ouverts au dialogue et appelons le gouvernement, à travers le Premier Ministre M. Amadou BA et le Chef de l’État à résoudre ce problème… » A-t-il conclu, le SG Oumar Drame

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *