0 0
Read Time:1 Minute, 20 Second

LINDEPENDANT.SN-Suite aux appels et démarches de la société civile et des acteurs politiques, une première vague de « détenus politiques » a été remise en liberté. Les concernés ont bénéficié d’une liberté provisoire. Ce qui signifie que l’action judiciaire contre eux est toujours d’actualité. Désormais, ils sont poursuivis sans mandat de dépôt.

Sur la liste des premiers bénéficiaires de cette décision de remise en liberté, on retrouve des membres du Pastef, l’ex-parti de l’opposant Ousmane Sonko tels que Pape Abdoulaye Touré Toussaint Manga Fadilou Keïta Cheikh Oumar Bamba Diop Amy Dia  Yargua Sy entre autres. Fadilou Keïta était le Coordinateur de « Nemeku Tour » de l’ancien parti Pastef. Il a été arrêté en décembre 2022 après une publication sur les réseaux sociaux dans laquelle il a allégé que le gouvernement a fait disparaitre deux gendarmes.

Cheikh Oumar Bamba Diop, en ce qui le concerne, était membre du Mouvement Des Doomu Daara Patriotes (Moddap) au moment de son arrestation en juin 2023 pour avoir dénoncé la barricade mise autour du domicile de l’opposant Ousmane Sonko.

D’autres activistes populaires ont été également libérés Abdou Karim Gueye Cheikh Oumar Diagne et le célèbre rappeur Nitdoff, en détention depuis janvier 2023 pour « diffusion de fausses nouvelles et menace de mort ».

Selon les négociations en cours, d’autres détenus pourraient aussi bientôt bénéficier de cette mesure pour une décrispation sérieuse de la situation sociopolitique.

Par ailleurs, il faut souligner que le Conseil constitutionnel a annulé le report de l’élection présidentielle. Logiquement, il n’y a donc plus de prolongation de mandat pour Macky Sall.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *