0 0
Read Time:46 Second

LINDEPENDANT.SN-L ‘Assemblée nationale du Sénégal a vivement réagi à la décision rendue le 15 février dernier par le Conseil constitutionnel concernant le report de l’élection présidentielle. Dans un communiqué publié le 18 février, l’institution parlementaire dénonce « un revirement jurisprudentiel » de la part du juge constitutionnel.

En effet, par cette décision, le Conseil constitutionnel a déclaré inconstitutionnelle la loi portant dérogation à l’article 31 de la Constitution, adoptée à la majorité qualifiée par l’Assemblée nationale le 5 février. Cette loi visait à corriger les « nombreux dysfonctionnements » constatés dans le processus de validation des candidatures à la présidentielle, selon les termes du communiqué parlementaire.

Pour l’Assemblée nationale, la censure de cette loi constitutionnelle « remet en cause la souveraineté du pouvoir constituant de l’institution parlementaire ».

Tout en prenant acte de la décision du juge constitutionnel, l’Assemblée nationale réaffirme son « attachement aux valeurs de démocratie et plus particulièrement à la séparation des pouvoirs », selon le communiqué

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *