1 0
Read Time:2 Minute, 53 Second

LINDEPENDANT.SN-Avec la 67e édition du Gamou de Serigne Moustapha Ndiéguène à Keur Mame El Hadji, à Thiès, la couverture sécuritaire sera la plus grande préoccupation des autorités religieuses et administratives de Thiès. Par Cheikh CAMARA – La question de la sécurité a été au centre des débats lors du Comité départemental de développement consacré à la 67e édition du Gamou de Serigne Moustapha Ndiéguène à Keur Mame El Hadji, à Thiès.

La famille de Mame El Hadji Ahmadou Barro a reconnu «les efforts déjà consentis par les services départementaux lors des précédentes éditions» et salué le fait que «les mêmes engagements aient été renouvelés pour cette année». Pour lui, «le défi, pour 2024, reste la sécurité». D’où les instructions du Préfet de Thiès, Mame Less Cabou, au sous-préfet de la zone nord, pour qu’il voie, en relation avec le maire de la commune de Thiès-Nord, le Commissaire central et les Forces de défense et de sécurité, «les voies et moyens de faire taire toute nuisance en ce sens». Le Préfet rappelle : «Cette question, qui tient à cœur l’autorité administrative (Gouverneur), est aujourd’hui la principale priorité de la Ville de Thiès.» Il insiste sur les mesures prises en ce sens pour «la restauration du climat de sécurité dans le département de Thiès» et promet : «Pour cela, vous verrez dans les prochains jours, des opérations de grande envergure qui seront menées pour que la question de l’insécurité au niveau de Thiès soit dépassée.»
M. Cabou est revenu sur le sens de cette journée organisée depuis maintenant 57 années, qu’«on prépare avec beaucoup de sérieux, ce qui appelle de nous un sens élevé des responsabilités et une capacité d’anticipation à travers les services départementaux». Le Préfet ajoute : «Nous avons pu recueillir les préoccupations du comité d’organisation, mais aussi les engagements de l’administration, qui doit beaucoup aux familles religieuses compte tenu de tout ce qu’elles représentent dans l’organisation sociale du pays, mais également dans le maintien de la stabilité et de la paix.» Pour cela, rassure le Préfet, «nous nous sommes engagés à leur fournir un accompagnement total». Le coordonnateur du Gamou, Serigne Abdou Sarr, magnifie «l’engagement sans faille du comité d’organisation qui a pu parachever, avec l’autorité administrative, les grandes tâches qui nous attendent autour de cette organisation matérielle». Il se réjouit du fait que le Cdd ait pris des engagements, comme par le passé (les précédentes éditions), pour la réussite du Gamou. Et surtout de constater avec «grande satisfaction» que «l’ensemble des doléances ont été prises en compte». Tous les chefs des services départementaux impliqués dans l’organisation de l’événement religieux ayant pris toutes les dispositions pour la mise en œuvre des instructions de l’Etat.
La célébration de la 67e édition du Gamou annuel de Serigne Moustapha Ndiéguène, communément appelée «Bissu Mame Aladji», prévue ce samedi 13 janvier 2024, se prépare activement à Keur Mame El Hadji Barro Ndiéguene. Pr Amary Guèye rappelle que «de son vivant, après chaque Gamou, l’illustre homme de Dieu, El Hadji Mouhamed Ndiéguène, qui avait donné à son fils, Serigne Moustapha, le pseudonyme de «Boroom Dalling Koor», remettait à ce dernier les sommes récoltées en guise de Hadiya (une contribution financière symbolique qu’une personne remet à quelqu’un qu’il porte en haute estime)». Aussi d’ajouter : «Son père lui reconnaissait être sur la voie qu’il avait tracée pour lui.»

LEQUOTIDIEN

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *