0 0
Read Time:29 Second

LINDEPENDANT.SN-La polémique sur la tenue du scrutin présidentiel dans les plus brefs délais recommandée par le conseil constitutionnel continue d’alimenter les débats dans les différents camps politiques. dans une déclaration rendue publique ce lundi,  15 candidats validés pour la présidentielle du 25 février, exigent une élection et une passation de pouvoir avant le 2 avril, date de l’expiration du mandat du chef de l’État. Parmi eux, Bassirou Diomaye Faye, candidat de l’ex-Pastef, emprisonné, Khalifa Sall, Thierno Alassane Sall, Malick Gakou ou encore Aly Ngouille Ndiaye, ancien ministre du président Macky Sall.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *