0 0
Read Time:2 Minute, 54 Second
LINDEPENDANT.SN-Une réunion de recettes élargie sur le Plan d’actions à court terme pour la mobilisation des recettes (PACTE) a été organisée le 30 avril dernier en présence du top management de la Direction générale des Impôts et des Domaines.
En marge de cette rencontre, le Directeur général des Impôts et Domaines est largement revenu sur les stratégies adoptées pour une mobilisation optimale des recettes:
« Dans le cadre du programme de rénovation et d’extension des services des impôts et domaines que nous avons mis en place en appui au programme « Yaatal », il y a différentes composantes dont le programme de renforcement des équipements de l’administration du cadastre qu’on appelle le PREAC qui doit nous permettre d’aller vers un cadastrage universel. Il y a la DGID digitale qui a été un concept mais d’un point de vue technique, se base sur le plan stratégique de la DGID qui a été adopté et qui va permettre de digitaliser l’ensemble de nos procédures et donc le plan d’action à court terme pour la mobilisation des recettes.
Pour ce plan à court terme de la mobilisation des recettes, il s’agit globalement dans le cadre du programme « Yaatal » avec la particularité de pouvoir mettre des objectifs qui sont calibrés sur le trimestre et donc d’avoir une stratégie qui est beaucoup plus agile », a notamment expliqué Abdoulaye Diagne, Directeur général des Impôts et domaines avant de détailler: « au vu des réalisations que nous enregistrons au fur et à mesure de l’année, on pourra avec le plan d’action à court terme, pouvoir à chaque fois procéder à des réajustements. Mais dans tout cela, il y a quand-même des constantes. C’est une stratégique de mobilisation des recettes qui est basée fondamentalement sur l’élargissement de l’assiette fiscale grâce à l’exploitation optimale des renseignements et grâce également à un travail de recensement sur le terrain ».
Ce dernier de rappeler qu’ils en sont « à un niveau de recouvrement significatif » dans la mesure où, par rapport à l’objectif de recettes qui leur est assigné au titre de l’année est autour de 2800 milliards, et ils en sont à un niveau d’exécution de 18% avec, cependant, un objectif intermédiaire: « d’ici au moins à la fin du mois de juin, c’est à dire au premier semestre de pouvoir réaliser au moins 55% de l’objectif », a-t-il déclaré.
Pour sa part, Mme Sy, Marie Tening Faye, conseillère technique à la DGID, est revenue plus en détails sur la collaboration entre les différentes directions pour l’atteinte des objectifs assignés:
« Depuis le lancement du PACTE en 2023, nous avons eu à mettre en place un cadre de pilotage et de coordination des activités axées autour du PACTE et cette année-ci nous avons procédé à améliorer avec non seulement des réunions hebdomadaires de recettes auxquelles participent trois différentes directions opérationnelles qui rendent compte de leurs activités mais aussi la participation des directions supports qui apportent également leurs contributions à la mise en œuvre de ce PACTE. Ce sont les directions chargées des systèmes d’information, c’est également la direction du recouvrement chargée des renseignements mais aussi la DSC. Ces trois directions là participent à la réunion hebdomadaires des recettes mais également il y a un autre cadre de suivi des diligences des PACTE c’est à dire des « be to be » sur les recettes », a-t-elle détaillé rappelant que la mise en œuvre effective du PACTE leur permet d’endiguer les chocs budgétaires mais également de réaliser leurs objectifs dans les meilleurs délais.
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *