0 0
Read Time:2 Minute, 33 Second
LINDEPENDANT.SN-De 10,2% en 2013 (ansd, 2013) à 24,1% (ansd, décembre 2021), le taux de chômage a plus que doublé dans notre pays.
Logiquement, le nombre de pauvres a, aussi, augmenté et l’émigration massive et désespérée n’a jamais été aussi intense (il y a 2 jours, plus de 500 jeunes sénégalais ont débarqué sur les côtes espagnoles).
Le Sénégal peine, toujours, à offrir à ses travailleurs des contrats, en bonne et due forme : moins de 400 000 contrats sur une population active de plus de 8 millions de personnes, soit plus de 95% d’emplois précaires.
Selon l’Ansd, 54% des travailleurs gagnent moins de 50 000 F CFA par mois.
La volonté du Président Macky Sall à en découdre avec le chômage n’est, pourtant pas en cause.
Jamais, l’état du Sénégal n’a injecté autant d’argent dans la lutte contre le chômage que sous le magistère du Président Macky Sall.
Mais, toute cette bonne volonté affichée et les moyens colossaux engagés n’ont pas empêché le désastre social : le chômage continue de faire du quotidien de nos populations un enfer insupportable.
L’échec du pouvoir actuel dans la lutte contre le chômage est dû à :
1) un défaut de projets bancables, c’est-à-dire de projets, économiquement, financièrement ou socialement, rentables.
Au lieu d’investir dans une conception minitieuse des projets publics, le gouvernement fonce, tête baissée, dans la recherche de financements extérieurs qui ne profitent qu’aux seuls bailleurs de fonds dont les économies seront seules bénéficiaires.
2) des nominations de responsables incompétents à la tête des différents dispositifs d’appuis à l’emploi qui n’ont que deux priorités : enrichissement personnel et insertion de militants alimentaires sans se soucier de la bonne marche des missions confiées.
3) la baisse des flux monétaires en circulation.
Du temps du Président Abdoulaye Wade, l’argent circulait plus que du temps du Président Macky Sall et, donc, l’économie était plus dynamique.
C’est, certainement, cette cause qui est la plus handicapante pour le Président Macky Sall et qui peut expliquer que bien qu’ayant les mêmes pratiques de gestion catastrophique des finances publiques, l’un soit plus performant que l’autre dans la lutte contre le chômage.
Mais, en réalité, la lutte contre le chômage a été, aussi, un échec sous le magistère du Président Abdoulaye Wade qui l’a même reconnu.
Avec plus de 54% de la population qui a moins de 20 ans, notre pays devrait pourtant faire de la lutte contre le chômage une surpriorité nationale pour nous éviter des futurs troubles.
Mais, pour réussir dans la lutte contre le chômage, il faut créer et entretenir une économie, digne de ce nom.
Car, une économie, c’est d’abord des entreprises commerciales qui ont besoin de beaucoup d’argent que seul l’état peut créer et mettre à leur disposition.
Un état ne peut pas s’endetter pour financer son économie.
Nous avons besoin de souveraineté pour avoir le contrôle total de notre monnaie et de nos ressources naturelles.
Pour avoir plus jouer avec notre souveraineté, le Président Macky Sall a affaibli l’économie nationale, donc, il a créé plus de chômeurs.
Par Tamba Danfakha : kombiko@gmail.com
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *