0 0
Read Time:2 Minute, 4 Second

L’Indépendant.sn– La Fédération Nationale des Boulangers du Sénégal (FNBS) se dit très remontée contre l’Etat du Sénégal qui n’a pas encore trouvé de solution à l’épineux problème de la hausse du prix de l’électricité et surtout du Woyofal. Ainsi, La Fédération nationale des boulangers du Sénégal conjointement avec le regroupement des boulangers du Sénégal a organisé une conférence de presse ce mardi 17 octobre 2023 pour parler du secteur de la boulangerie

La hausse de l’électricité risque de causer du tort aux consommateurs Sénégalais. Car les boulangers menacent d’augmenter le prix du pain si l’Etat de prend des mesures tendant à atténuer cette nouvelle hausse du prix de l’électricité.

« Aujourd’hui même ce qui sont avec Woyofal ou bien avec les factures bimensuelles ont vu leurs factures se multiplier par trois surtout aussi sur le problème de la hausse du gasoil et ensuite la hausse des autres entrants. Il faut savoir que pour faire le pain, il faut de la levure et d’autres ingrédients. Ce qui fait qu’impérativement les boulangers ont décidé de parler à l’État sur le prix du pain et le poids du pain. Voilà en gros la quintessence de ce qu’on va discuter durant cette conférence de presse. Et nous ne pouvons pas comprendre vraiment ce rapport avec l’électricité qui a vraiment multiplié nos difficultés », déclare-t-il.

Ainsi, les boulangers n’excluent pas d’augmenter le prix du pain si la situation perdure.

Le président de la fédération nationale des boulangers, Amadou Gaye dit ne pas comprendre cette situation qui est en train de miner leurs activités. Et il met en garde contre une hausse du prix du pain. “Nous vivons une situation inexplicable sur la situation de la production du pain. Nous ne comprenons pas la hausse de l’électricité qui a multiplié nos problèmes par 3. La hausse aussi des autres intrants font beaucoup de mal. C’est pour cette raison que les boulangers ont décidé d’arrêter la production pour parler à l’Etat et aux populations”, a fait savoir Monsieur Gaye, le président de la fédération nationale des boulangers.

Il a terminé par mettre en garde les autorités étatiques en particulier le chef de l’État du Sénégal, son excellence Monsieur Macky Sall.  » si rien n’est fait après concertation d’ici la semaine prochaine, nous prenons les consommateurs en témoignent que nous allons passer une vitesse supérieure… » a-t-il conclu Amadou Gaye.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *